Sélection et préparation des pilotes instructeurs d'élèves handicapés des membres inférieurs

La sélection des pilotes instructeurs
Les pilotes instructeurs doivent s’approprier un mode de pilotage « étrange » à

l’aide du malonnier, afin de bien pouvoir l’enseigner à leurs élèves, mais il leur

faut également conserver leurs réflexes classiques, ne serait ce que pour

instruire des « valides » ou voler en sécurité sur des avions non équipés de « malonniers ».
Ces obligations techniques conduisent à rechercher la collaboration de pilotes instructeurs, si possible dotés d’une large expérience aéronautique, aptes à s’adapter très facilement à des situations nouvelles et disposant d’une expérience relativement récente de mise à niveau en matière de formation auprès du SEFA, afin de garantir l’orthodoxie des savoirs et savoirs faire enseignés.
Mais il existe également des contraintes psychologiques : elles imposent de ne retenir que des instructeurs particulièrement motivés par la formation des pilotes handicapés. Ces instructeurs doivent démontrer une certaine finesse d’esprit et un esprit bien rangé ; s’ils donnent par exemple l’ordre de « mettre du pied à droite » ( et l’on s’exprime ainsi avec les élèves handicapés) ils doivent s’assurer sans hésitation que l’élève actionne bien le malonnier en le tirant à lui…
Ils doivent d’autre part être tout particulièrement sensibilisés à la surveillance d’un certain nombre de points spécifiques à prendre en compte lorsqu’il s’agit de former des pilotes handicapés:
– jambes folles et privées de toute sensibilité qui pourraient contrarier le déplacement des commandes classiques qu’il convient de positionner de façon absolument sûre;
– déshydratation parfois plus rapide que pour les valides ;
– recherche soignée d’une installation assise parfaite dans le cockpit propre à garantir la mobilisation de la sangle abdominale indispensable pour assurer l’équilibre et une application justement dosée de la force physique des bras etc …
– il faut enfin que ces instructeurs soient sensibilisés au développement d’un autre sens de l’observation et de l’écoute qui permette d’anticiper une demande non encore formellement exprimée par l’élève-pilote.

La préparation des pilotes instructeurs de pilotes handicapés des membres inférieurs

Elle repose sur l’assimilation de ces différences, l’envie de constituer des paires instructeur-élève, encore plus complices qu’avec les valides et un entraînement au pilotage avec malonnier, principalement cadré comme suit:
– roulage et freinage des avions appareillés ;
– vol de prise en main du malonnier en maîtrisant la coordination manche-malonnier à l’occasion de VRHU, et de virages en montée et en descente ;
– contrôle de la puissance moteur par la seule commande malonnier :
– étude du décrochage en utilisant les commandes manuelles ( bille au centre);
– tours de piste et atterrissages au malonnier (monitorés en commandes classiques par l’autre instructeur) .

 
L’accent portera toujours sur :
– la sécurité aérienne ;
– le respect des procédures standards ;
Complément d’ information : un tout nouveau type de « malonnier », entièrement électromécanique, de type « joystick », mis au point par Dassault, est en cours d’évaluation. Il diminue les efforts et rend ainsi les commandes à la fois plus précises et beaucoup plus souples. La tâche des pilotes handicapés s’en trouvera considérablement simplifiée…

Désignation des instructeurs de pilotes handicapés des membres inférieurs

La sélection est opérée par l’ACM en fonction de ce qui précède ; elle conduit à l’établissement d’une liste nominative d’instructeurs proposée à l’agrément du District Aéronautique.

Accueil - Formalités administratives

Durée : 1 journée

  • Aspects pratiques du stage : objectifs du stage, déroulement des cours.

  • Formalités administratives : conditions d’accès au site, règlement intérieur, financement du stage

 

Validation du projet professionnel

 

Intervenant : spécialistes de l’orientation et des métiers de l’aéronautique

  • Atelier collectif en présence de tous les stagiaires : le marché du travail dans l’aéronautique, les métiers accessibles

  • Entretien individuel avec chaque stagiaire : bilan de ses aptitudes professionnelles et personnelles, étude du transfert des compétences vers les métiers de l’aéronautique, détermination de son projet professionnel, mise en place d’une stratégie : quelle pré-formation, quelle formation, quel secteur géographique ?

  • Les savoirs êtres spécifiques métiers « monteur-cableur » dans l’aéronautique

  • Immersion en entreprise pour se rendre compte de la réalité sur le terrain du métier choisi

Remise à niveau académique

  • Mathématiques

    • Algèbre : les 4 opérations

    • Géométrie : Thalès, Pythagore, les figures géométriques

    • Trigonométrie : sinus, cosinus, tangente

  • Sciences Physiques :

    • Etude du mouvement: position, vitesse, accélération

    • Les forces, les moments

    • Electricité : courant continu, courant alternatif, intensité, tension

  • Français et communication :

    • Révision des fondamentaux : conjugaisons, ponctuation, syntaxe, orthographe

    • Communication écrite : rédiger un mail, un courrier, un compte-rendu, une synthèse

  • Anglais général :

    • Compréhension écrite

    • Expression orale

  • Informatique – Bureautique

    • Architecture des ordinateurs

    • Utilisation des logiciels

Découverte de l'aéronautique

  • L’atmosphère : le milieu dans lequel évolue l’avion
    Constitution de l’air, modélisation de l’atmosphère, les phénomènes météo: le vent, les nuages, les fronts, le givrage

  • Pourquoi un avion vole ?
    La forme de l’aile, l’écoulement de l’air

  • Comment est conçu un avion ?
    Un avion = une mission, les différents type d’avion

  • Comment est construit un avion ?
    La structure d’un avion, ses différents éléments : cellule, ailes, moteur, train d’atterrissage, circuits

  • Comment fait-on voler un avion ?
    Les commandes de vol, la navigation aérienne : cap, route, dérive, altitude

    L’environnement aéronautique
    Les voies aériennes, les zones, les aéroport, les infrastructures, les différents intervenants : la DGAC, les compagnies aériennes, les sociétés de maintenance

Anglais aéronautique

► Vocabulaire aéronautique, étude de publications aéronautiques

 

Préparation à l’entretien d’embauche
Intervenant : expert

► Généralités sur l’entretien d’embauche : la présentation générale, l’attitude, le langage, le traitement des objections, les questions pièges, les attentes des employeurs

► Simulation d’entretien en petit groupe : mise en situation, entretiens individuels sous vidéo. Débriefing

Bilan de la session

Bilan général de la session, en présence de tous les stagiaires, sous forme de table ronde